Pommettes et joues

Les théories du vieillissement ont évolué. Les muscles se rétrécissent avec l’age, chassant la graisse présente entre eux et l’os ; le bombé s’atténue. Le tissu adipeux s’accumule sous la peau qui se distant en perdant ses qualités bio-mécaniques.

Restaurer les volumes du visage est devenu un temps quasi obligatoire si on veut s’opposer durablement au vieillissement.

L’amincissement du visage lié au temps est très perceptible au niveau des pommettes. La perte de volume de cette zone vieillie les traits du visage et attriste le regard. Le trépied de la beauté, le triangle pommettes-menton, disparaît peu à peu.

Il existe 3 bonnes techniques pour le reconstituer :

  • Le comblement par produit de synthèse
  • Le lipofilling ou « lipostructure »
  • La mise en place de fils de soutien

Traiter la perte de volume et le relachement s’est assurer la remise en place des structures du visage.

Comblement par produit de synthèse

Différents produits, plus ou moins persistants sont envisageables (6 à 24 mois).

Modelables, d’une très grande sécurité, éventuellement progressifs, ; ils sont d’un usage de plus en plus incontournable avec des nouveaux produits très volumateurs pour les pommettes, d’une mise en place facilité par l’arrivée des microcanules.

Celles ci sont aussi utilisées pur le nappage des joues creuses liées souvent à des soucis dentaires ou de grand amaigrissement et pour le traitement des joues frippées. Les produits sont ici dilués et peu réticulés afin de traiter des surfaces. Classiquement, trois séances sont nécessaires à un mois d’intervalle

Lipofilling

Le tissu graisseux réimplanté dans les pommettes ( ou d’autres zones du visage ) est d’abord prélevé sur les parties adipeuses du patient.

Il s’agit donc d’une autogreffe avec ses multiples avantages :

  • Tolérance parfaite
  • Réserve importante de graisse permettant de multiples traitements
  • Rejuvénation par apport d’hormones stimulantes

Les zones les plus fréquemment concernées sont les pommettes mais aussi les sillons naso-géniens, les joues, les tempes… En pratique, on prélève la graisse sans la traumatiser par une petite ponction à la seringue sous anesthésie locale. La graisse est purifiée et réinjectée sur la zone du visage préalablement dessinée avec précision. Plusieurs séances s’imposent (2 à 3 espacées de 3 à 6 mois) pour un résultat suffisant et durable. La gêne sociale est modérée.

Fils de soutien

Les fils longs de soutien permettent de rehausser les pommettes en s’opposant à l’affaissement et à la distension de la peau. Ils s’associent souvent à un remodelage volumateur, puisque affaissement et perte de volume sont deux phénomènes différents mais souvent combinés.

Les commentaires sont clos.