Vaisseaux sanguins du corps

Selon le calibre, la localisation et la profondeur des vaisseaux, le médecin va choisir et éventuellement associer les méthodes suivantes pour obtenir des résultats puissants et durables.

  • la sclérose simple ou à la mousse
  • la microsclérose
  • le sclérolaser ou exolaser veineux
  • l’endolaser veineux
  • la phlébectomie ambulatoire
  • le stripping chirurgical

Après un examen clinique au cabinet, le praticien peut évaluer l’état de la circulation veineuse en pratiquant un doppler ou un echo doppler.

La sclérose : Le traitement

La sclérothérapie est une méthode irremplacable utilisée pour traiter les petites varices au cabinet du médecin Pour atténuer ou faire disparaître les petits vaisseaux disgracieux des jambes, on injecte dans ceux-ci un produit sclérosant avec une aiguille très fine sous forme de liquide ou de mousse. Celui-ci qui va irriter la paroi des vaisseaux ou veines qui, en se contractant, vont se vider du sang qu’ils contiennent et devenir invisibles par diminution de leur calibre. Ce geste permet d’obstruer la varice, de la dessécher et de la faire disparaître.

Les veines scérosées se résorbent et ne laissent dans la grande majorité des situations aucune trace

Le sang reflue alors vers d’autres veines non variqueuses.

Vous quitterez le cabinet de votre médecin avec des petits pansements posés sur les endroits sclérosés. Ces pansements sont à retirer dans les heures qui suivent la séance.
- Parfois le port de bas varices (bas de contention) s’impose les jours suivants la séance.
- Des bleus au points d’injection peuvent apparaitre.

Quelques précautions :

  • Ne pas s’exposer au soleil,
  • Pas de séances UV dans les 3 semaines suivant l’injection.
  • Pas d’application de cire chaude sur les jambes.
  • Pas de sauna ni de Hamam ni de bains très chauds
  • L’activité sportive est possible, piscine et douche aussi

Prévoir la première année 4 à 8 séances d’une demi-heure à débuter de préférence en automne afin de bénéficier des mois sans soleil où les jambes sont généralement cachées ; les jambes seront parfaites au printemps avant se haler.
Puis l’entretien se fait à la demande.

Avantages et inconvénients

C’est une méthode peu douloureuse, simple, renouvelable et peu coûteuse mais qui demande un peu de patience suivant l’état circulatoire des patientes. Les effets secondaires, toujours transitoires sont rares : légère inflammation cutanée traitée par crème inflammatoire, légère coloration le long de la veine due au non respect de l’éviction solaire. Aucun arret de travail n’est à prévoir ; la reprise des activités est immédiate.

La sclérose n’est pas qu’un acte esthétique, elle permet de soulager les sensations de jambes lourdes, crampes, sensations de jambes enflées, quand celles-ci sont liées aux varices et varicosités
Les vaisseaux peuvent réapparaître plus tard en se reperméabilisant et en laissant à nouveau circuler le sang.

La sclérose n’empêche pas la formation de nouvelles varices ailleurs. Les résultats sont souvent en rapport avec l’habileté et l’expérience du praticien.

La microsclérose

La microsclérose est une technique très fine et très dépendante du technicien puisqu’il faut mettre le produit sclérosant dans de très fins vaisseaux appelés télangiectasies qui sont des varicosités disgracieuses en toile d’araignée à la surface de la peau. On recherche là un résultat purement esthétique car ces vaisseaux sont indolores mais très génants par leur apparence en jupe ou en short à la belle saison ou l’hiver lors des activités aquatiques.

L’exolaser veineux

L’exolaser vient souvent compléter la microsclerose ou travailler des vaisseaux encore plus fins ou des nappes erythrosiques, que l’on ne peut atteindre avec aucune autre technique
Certains patients craignant les aiguilles, préfèrent l’utiliser seul.

Les commentaires sont clos.