Toxine Botulique

Toxine BotuliqueTOXINE BOTULIQUE

Plus connue sous le nom de Botox (qui est en fait une marque déposées, la toxine botulique donne un résultat spectaculaire, rapide, sans traces, réversible, sur le haut du visage, c’est un des plus grands apports en médecine esthétique de ces dernières années.

La toxine botulinique (ou botulique, voir Botox©) est un médicament (protéine naturelle purifiée) produit depuis 1975 pour traiter les contractions musculaires en ophtalmologie, en neurologie en ORL, en rééducation fonctionnelle et dans d’autres pathologies. (tics, strabisme, les spasmes des paupières, les torticolis spasmodiques, spasticité musculaire….

Une autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) a été délivrée en 1990 pour certaines pathologies puis en février 2003 pour l’indication esthétique du traitement des rides entre les sourcils (rides du lion). En comparaison, les doses utilisées en esthétique sont très faibles. La toxine botulique (Botox) traite aussi la transpiration excessive (hyperhidrose) .

Schématiquement, il existe 2 grands types de rides :

  • Les rides « musculaires » : dues l’action de certains muscles avec le temps. Les produits de comblement sont rapidement insuffisants dans ces type de rides.
  • Les rides « cutanées » : dues au relâchement de la peau et à la perte graisseuse, que l’on traite en injectant des produits de comblement ou/et volumateurs.

Antérieurement, la seule solution pour relâcher les muscles frontaux était de réaliser un lifting par endoscopie en effectuant une section-écrasement des nerfs.
Depuis il suffit d’injecter la toxine botulique qui permet un relâchement temporaire des muscles et donc une atténuation des rides, ridules et plis
. Le muscle est moins puissant, ainsi que son tonus de repos.

Produit de comblement esthétique : l'acide hyaluroniqueLa technique

Par de minuscules injections peu profondes la toxine botulique va être administrée et répartie selon un schéma personnalisé après étude attentive du jeu musculaire, sur différents sites en fonction des problèmes à corriger et des souhaits du patients. L’aiguille est extrêmement fine et passe la peau sans douleur, ne nécessitant aucune anesthésie locale. Seul le produit chauffe un instant.

Résultats et suites

Une bonne technique subtile, qui peut être progressive, permet de respecter les autres muscles pour conserver une mobilité volontaire suffisante assurant un effet naturel. Le visage ne sera donc pas figé. Le haut du visage est lissé rajeuni, serein.

Le résultat se met en place entre quelques heures et deux semaines.

Lors de la première séance, une sensation de tension ou des céphalées transitoires peuvent apparaître ; dues à la reposition des muscles.

Son action n’est pas définitive et doit être renouvelée dans le temps (tous les 6 à 12 mois selon les patients)

La bonne stratégie étant d’éviter que les fibres musculaires ne retrouvent de la performance et de l’endurance (la composition du muscle varie en fonction des sollicitation ) ; il faut donc éviter de les « entrainer » et considérer que pendant tout le temps où l’on fait du Botox® on freine le vieillissement de la zone concernée.

Les indications :

  • rides horizontales du front
  • rides du lion entre les yeux, verticales et horizontales
  • rides de la patte d´oie dans le coin des yeux
  • plis d’amertume
  • lissage du menton
  • cordes du cou
  • correction de la position des sourcils
  • ouverture du regard

1 commentaire