Lèvres et bouche

Lèvres et médecine esthétiqueLe remodelage des lèvres est une étape essentielle dans le rajeunissement d’un visage et peu dépendante des notions de mode. La lèvre rouge, le vermillon est une semi-muqueuse perdant beaucoup de son volume dans le temps. Directement par un appauvrissement de son hydratation et de sa constitution.

Indirectement par perte et involution du support gingivo-dentaire : la lèvre, perdant ses appuis, s’enroule vers l’intérieur en s’amincissant.

Il est possible et souvent indispensable de lui redonner son volume initial afin que le bouche retrouve un bel aspect.

Autour, la lèvre blanche se ride parce qu’elle subit surtout la rétraction du vermillon ainsi que la contraction du muscle orbiculaire des lèvres lors des mimiques ou chez les fumeuses.

Le rouge à lèvres commence à filer au dessus de l’ourlet ou pire, apparaît un ‘’ plissé soleil ‘’ très disgracieux et révélateur de l’âge.

L’involution de la bouche perturbe considérablement l’équilibre du bas du visage et entraîne l’augmentation relative du nez et du menton.

La bouche peut même devenir linéaire et pincée .Le visage devient plus dur, plus sévère. Douceur, bonté, générosité et féminité tendent à disparaître.

Le rapport entre lèvre supérieure et inférieure est très important. Lorsque la lèvre inférieure devient moins importante que la supérieure, l’harmonie est perturbée et le charme est rompu.

On comprend donc que le remodelage des lèvres s’impose souvent en apportant un bénéfice considérable à l’équilibre du visage. Le temps des lèvres outrageusement siliconées est révolu. Les produits de comblements ont tellement évolué qu’il est facile de personnaliser et de nuancer un traitement qui peut aussi être progressif.

Actuellement, les demandes se portent de plus en plus sur les rides de la lèvre blanches sans toucher aux lèvres rouges. Principalement par des techniques de comblement mais dans les cas sévères par des peelings profonds.
Les meulages par dermabrasion ou par laser ne sont plus en vogue.

De nombreuses possibilités

Cette technique est totalement adaptable et permet d’obtenir une modification progressive, voire discrète et parfaitement maîtrisée afin de rassurer les patientes craignant des excès..

Il faut définir lors de la consultation un objectif réaliste tenant compte des particularités anatomiques propres à la personne (dessin de l’arc de Cupidon, largeur …). Toute standardisation ou excès vulgaires seront évités.

  • Rehydratation simple
  • Restructuration du galbe donnant un aspect pulpeux
  • Ourlet simple
  • Ourlet et comblement des ridules de la lèvre blanche ( évite au rouge à lèvre de filer )
  • Augmentation ou réduction de l’arc de Cupidon
  • Comblement des rides péribuccales au niveau des lévres blanches
  • Densification des crêtes phyltrales
  • Correction d’asymétrie latérale (gauche / droite)
  • Correction de traumatismes
  • Restauration de l’harmonie lèvre supérieure / lèvre inférieure ( environ 1/3 – 2/3 )
  • Augmentation globale de volume

En pratique

En une à trois séances espacées de deux à six semaines sous anesthésie locale ; soit par crème avec un protocole spécial, soit par anesthésie tronculaire. La première séance peut engendrer des ecchymoses (dissimulable par du maquillage) ainsi qu’un léger œdème pendant quelques heures.

Le résultat est immédiat bien que la lèvre rouge, étant facilement réactive, gonfle légèrement dans les minutes suivant l’injection : ce n’est pas une surcorrection Le résultat évolue en quelques heures pour se stabiliser en deux semaines. Des zones plus fermes sont parfois perceptibles à la palpation mais non visibles et correspondent souvent à des petites ecchymoses en profondeur de résolution spontanée.

Cette technique de ‘‘sculpture’’ toute en subtilité donne de très beaux et spectaculaires résultats. Elle procure aux patientes une considérable satisfaction.

Les commentaires sont clos.