Capitons graisseux

Des dépôts graisseux, appelés stéatome, se mettent en place dès la puberté. Ils se localisent dans des couches profondes et moyennes du tissu graisseux.
Mais ils peuvent s’associer à une atteinte cellulitique en superficie. Ils entre dans les caractères sexuels secondaires et sont donc génétiques.

Les à-coups de la vie hormonale : cycle menstruel, contraception et ses changements, grossesse puis ménopause ; amplifient hélas progressivement le problème.
D’autres causes surviennent pour aggraver cet état : variation de poids, traitement médicamenteux, stress…

Rapidement ces volumes deviennent insensibles à la perte de poids, à l’activité sportive et aux traitements simples.

Pour relancer le métabolisme, les patients peuvent choisir des techniques que l’on associera à des mesures hygieno-diététique.

Plusieurs séances seront nécessaires.

Si l’état de la peau permet d’envisager un bon résultat, les traitements les plus puissants seront aussi les plus durables. Il ne nécessite souvent qu’une seule séance par zone.

Les commentaires sont clos.