Régime protéiné

La Diététique Médicale Personnalisée est un concept global de prise en charge du poids établi spécifiquement pour chaque patient et basé sur :

  • Une réflexion sur le poids, la silhouette, la santé…
  • Un bilan clinique et biologique
  • Des propositions thérapeutiques et des conseils nutritionnels
  • Un traitement naturel
  • Un soutien psychologique
  • Une incitation à la reprise d’une activité physique

Bien maigrir c’est assuré :

  • Une perte de poids et de volume rapide sur une graisse ciblée
  • Respecter le capital musculaire
  • Assurer l’équilibre en évitant les carences
  • Maintenir durablement le poids obtenu

En pratique , le protocole comporte 3 phases de durée variable car personnalisée :

  • La phase d’attaque totale ou plutôt mitigée
  • La phase éducative
  • La phase de stabilisation et d’entretien

La phase d’attaque protéinée

Elle se caractérise par un apport très important de protéines de haute valeur biologique et une suppression quasi totale des sucres lents et rapides, d’un apport de fibres et légumes pauvres en sucre, d’un apport lipidique très faible, d’un traitement, d’un apport de vitamines et de minéraux indispensables.

Selon les souhaits du patient, elle est plus ou moins intense.

Un certains nombres d’effets bénéfiques et facilitateurs s’y associe :

  • Une perte rapide de poids
  • Une diminution des sensations de faim en 2 à 3 jours
  • Peu de fatigue
  • Un effet psychostimulant
  • Une protection sur le relâchement cutané
  • Une action immédiate sur des graisses localisées ancienne
  • Une action anti cellulite
  • Un respect des muscles

L’organisme va donc aller puiser préférentiellement l’énergie au cœur des cellules graisseuses en forçant l’utilisation des triglycérides. En moyenne la perte en poids est de 3 kgs par semaine.

La durée de cette phase est définie par le médecin et doit se limiter à une à deux semaines en continu la première fois. Après il est possible de travailler par cycle.
La perte en centimètre est aussi très impressionnante et s’objective par des mesures prises avec un ruban de couturière.

Cette phase est essentielle. On privilégiera la qualité des protéines. Le peu d’apport lipidique sera ciblé sur les bonnes graisses : oméga 3 et oméga 6.

Une complémentation adaptée au bilan permettra également de mettre tous les niveaux à la normal. Les protéines sont apportées soit naturellement par la viande ou le poisson ou souvent pour être plus stricte le médecin vous proposera des sachets spéciaux protéinés, sans sucre.

La phase éducative

Cette phase va permettre de réintroduire progressivement de nouveaux aliments et d’assurer une diversification tout en continuant l’amaigrissement et l’amincissement. Elle se compose de différentes étapes très personnalisées.

Les traitements qui les accompagnent sont repensés et adaptés à chaque consultation. En effet, malgré leurs performances, le corps s’adapte à l’aide qu’on lui apporte. Il est donc nécessaire de changer régulièrement les plantes et micronutriments.

C’est le moment de réfléchir et de travailler sur les causes de la prise de poids. Car le régime à lui seul, ne solutionne que des effets. Si les causes persistent, les conséquences se reproduiront.

Or en optant pour un régime performant, sécuritaire et somme toute assez confortable tout au moins par sa rapidité et son encadrement, le patient ne se soucis pas des causes. Il n’en a pas le temps. C’est au médecin et au reste de l’équipe paramédical de l’aider.

Heureusement, un régime rapide évite au patient d’arriver usé dans la phase suivante. Il est souvent nécessaire de freiner les patients qui en veulent plus et risque de s’épuiser en n’écoutant ni leur corps, ni les conseils, ni le bon sens.
L’être humain a besoin de repos, de palier, de cycle…

La phase de stabilisation et d’entretien

L’objectif est de stabiliser à long terme le résultat obtenu. C’est là que le véritable travail commence. La consultation médicale doit être régulière pour entretenir la motivation, régler les petites dérives, apporter des conseils et de l’aide. Les traitements naturels vous ont aidé pendant le régime, ils vous aiderons encore plus après en prenant en charge globalement votre corps et en assurant l’équilibre micronutritionnel de votre corps.

Questions- Réponses

Plus un régime est restrictif, plus on reprend de poids ?

La phase d’attaque doit être courte. Le protocole de réintroduction des aliments permet de manger de façon de plus en plus diversifiée. L’apprentissage nutritionnel progressif va permettre un équilibre alimentaire en fin de traitement.

Après un régime, on mange en général plus qu’avant ?

L’augmentation d’appétit est souvent du à la frustration alimentaire et à la durée d’un régime. Le régime protéiné a l’avantage d’être court et de supprimer la faim.

Au cours des régimes, on perd des muscles ?

L’apport de protéines évite la perte musculaire. Seule la masse grasse est brulée. De plus, les recommandations préconisent la reprise d’une activité physique qui va développer le tissu musculaire.

La cétose est dangereuse pour la santé ?

La production de corps cétoniques est un mécanisme normal dans le corps. Elle est activée pendant la phase d’attaque et favorise l’effet coupe faim, l’effet anti fatigue et la stimulation du moral. Elle est sans danger sous contrôle médical.

Le régime acidifie l’organisme ?

Des systèmes naturels de régulation existent dans notre corps et maintiennent les valeurs sanguines constantes. Une partie du traitement médicamenteux est là pour faciliter la tache du corps.

Les protéines sont toxiques pour les reins ?

La consommation habituelle de protéines est de 1,7 grammes par kilo et par jour. Lors d’un régime protéiné l’apport recommandé est de 0,8 à 1,2 grammes par kilo et par jour. Ce qui évite tout problèmes pour les reins.

1 commentaire